25 septembre 2006

D'un silence à l'autre

Ce week-end, j'ai lu Apprendre à finir de Laurent Mauvignier. Découverte d'un style méticuleux, opératoire, sonore. Dans le silence d'une femme trompée, tous les petits gestes du quotidien prennent sens: prendre l'ascenseur, mettre un bouquet de fleur dans un vase, faire le lit.





Laurant Mauvignier est publié aux Editions de Minuit, et bien sûr la couverture m'a fait penser à un autre silence: Le silence de la mer, premier livre des Editions de Minuit. Je me souviens avoir aimé ce livre, il y a longtemps. Et je me rappelle encore mieux avoir lu peu après La bataille du silence... Ce livre raconte la création des Editions de minuit par Jean Bruller, alias Vercors, dans les années 1940. Vercors y raconte lui-même sa double vie: vie d'écrivain sous le nom de Vercors, vie d'éditeur caché dans la nuit sous un autre nom. Même sa femme qui avait lu et aimé Le silence de la mer ne savait pas que c'était de lui. Il raconte le transport des livres en cachette à vélo en plein Paris. Il décrit les côtes à monter au nez des allemands. Bien sûr pas question de montrer que c'est difficile, que le vélo est lourd, chargé! Il parle de la difficulté de retomber dans la vie normale, où tout le monde redevient juste son nom, sans cette force de la solidarité anonyme ou pseudonyme de la résistance.

Précieux héritages donc que ces Editions de minuit!

Enfin, pour revenir à Apprendre à finir, un clin d'oeil: Laurent Mauvignier parle de "pépites" et je me suis dit que ce serait chouette de trouver les écrivains qui donnent de belles définitions du mot "panorama" ou "pépite". Déjà un de trouver! Si vous en croisez d'autres, faites-moi signe!

"et alors je cherchais les signes, je taillais à vif dans les souvenirs, dans la mémoire je faisais des trous, je creusais et j'aurais voulu trouver comme des pépites des mots qui aurait depuis longtemps porter le germe: son abandon de moi"



1 commentaire:

estelle a dit…

ah, les éditions de minuit... je viens de finir "Ravel", de Jean Echenoz, une petite merveille.
petite suggestion avant de retourner au boulot (eh oui, dernier jour !) : peut-être vaudrait-il mieux trouver une autre couleur pour les citations, parce que le bleu très clair ne ressort pas très bien sur le fond blanc. tchüss!