31 mai 2012

Pas toujours tout noir ou tout blanc




La couleur des sentiments est un roman qui se passe dans la ville de Jackson, Mississippi, à l'époque de l'esclavagisme. On suit les bonnes de familles plus ou moins riches de la ville, leurs vies, leurs peurs, leurs souffrances, et leurs joies. Chacune d'elles est tour à tour le narrateur d'un chapitre pour nous initier aux us et coutumes du moment. Parallèlement, une des femmes blanches de la ville commence à se poser des questions sur le statut des bonnes, la ségrégation, et décide de rompre les codes sociales établis en allant à leur rencontre, dans le plus grand secret. Elle est aussi une des narratrices du livre.

Un livre plein d'humanité, d'amour, et de suspense... et en même temps, presque l'histoire d'une enquête sociologique sur les relations entre bonnes et patronnes. Un livre sur les femmes, leurs liens, leurs antagonismes, leurs postures sociales.

Pas étonnant que La couleur des sentiments ait connu un tel succès! Les personnages sont attachants, le ton est juste, l'histoire est bien montée.

Ce que j'ai trouvé le plus intéressant est le volet éducation des enfants. En effet, ce sont les bonnes qui en grande partie l'assure, alors même qu'elles ne partagent pas forcément les valeurs des parents de l'enfant. 

Un autre aspect très riche du livre, je trouve, est le détail du quotidien des bonnes, jour après jour. Et leur double vie entre la journée et le soir une fois changée, lorsqu'elles se retrouvent à l'église.

Enfin des anecdotes croustillantes ponctuent le texte, lui donnant des respirations amusantes.

Un livre à conseiller à tout ceux qui ont aimé Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur. J'ai trouvé des similitudes.

Un roman pour tous ceux qui aiment les histoires d'intérieur, au coeur des foyers, et des non-dits familiaux. La question des femmes et de leurs places dans les maisons, et dans la société, est bien traitée.

Un texte à lire pour mieux appréhender les relations blancs/noirs dans les Etats-Unis des années soixante.

Bref, un livre qui se lit bien, et qui donne envie de le conseiller à tous et à toutes. 

3 commentaires:

Claire-a a dit…

Bonjour Cécile,
ton blog nous guide dans nos lectures et nous sommes ravis de le parcourir très régulièrement. D'habitude, tu es l'initiatrice de nos découvertes mais pour la couleur des sentiments j'avais anticipé. J'ai comme toi beaucoup aimé l'atmosphère de ce livre et la pugnacité de ces "nounous". Bises et merci encore de nous faire partager tes lectures. Claire-Alice

C. a dit…

Merci Claire-Alice!
Ca m'a fait super plaisir de lire ton commentaire!

Anonyme a dit…

Moi aussi moi aussi je suis fan !!!!! J'adore mais rien d'étonnant de ta part que ce soit si beau et si brillant. De grosses bises.
Catherine